ONCAT - CATON

Programme détaillé

Tableau de session | Programme détaillé | Présentations des séances | Conférenciers des plénières | Conférences précédentes



Cliquez ici pour une version imprimable du programme détaillé.

Note : Toutes les séances de la conférence ont lieu au premier étage des congrès de l’Hôtel Marriott Centre-ville Eaton Centre.

Lundi 1er mai 2017

Se présenter au bureau pour prendre votre badge de la conférence, le programme final et la trousse d’inscription. Des boissons seront disponibles à l’arrivée.
Allocution du CATON + reconnaissance des terres ancestrales – Directrice exécutive par intérim
Tous les délégués sont les bienvenus; il est demandé à chaque établissement de s’assurer que le membre votant au Conseil du CATON y participe.
Refreshments
Présentatrice : Toni Morgan – Activiste du changement social
Comment se rend-on à Harvard quand on est sans-abri? Toni partagera les trois expériences qui ont façonné son parcours et les leçons qu’elle a apprises en chemin. Entre avoir été expulsée de l’école secondaire, se faire dire qu’elle n’aurait jamais de diplôme universitaire et son parcours de 10 ans pour obtenir son baccalauréat, pour finalement se rendre à Harvard, Toni remet en question les notions de l’étudiant « traditionnel ». Son parcours, coloré et atypique, est une histoire de détermination et d’innovation, qui vous inspirera à penser en dehors des sentiers battus.
Se diriger vers les salles des séances en groupes
Présentateurs : Ciara Byrne, directrice de représentation et de la sensibilisation, College Student Alliance
Marc Gurrisi, analyste de la recherche et des politiques – Ontario Undergraduate Student Alliance
Rajean Hoilett, président – Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario

Reconnaissant la tendance à l’accroissement de la mobilité des étudiants à l’échelle provinciale et les obstacles auxquels les étudiants de l’Ontario sont confrontés lorsqu’ils naviguent à travers un système contradictoire ayant des politiques institutionnelles de reconnaissance des acquis souvent obscures, les organisations étudiantes reconnaissent le besoin d’un plaidoyer fort à l’échelle provinciale et d’une amélioration du système de transfert des crédits. Cette séance offrira un aperçu de la College Student Alliance (CSA), de l’Ontario Undergraduate Student Alliance (OUSA) et de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants – Ontario (FCÉÉ-ON), et inclura la perspective des étudiants sur le transfert de crédits, la manière dont les étudiants sont engagés dans le système de transfert de crédits et fournira des recommandations sur les prochaines étapes pour parvenir à un système de transfert de crédits, solide et transparent pour les étudiants de l’Ontario.
Présentateurs : Adam Wingate, Kimberley McCartney-Young – UOIT; Nair Lacruz – Mohawk College; Jessica Bugorski – Fanshawe College

Cette séance vise à informer et à inspirer, en se fondant sur les expériences et le travail de deux initiatives financées par le CATON. Pour chacune d’elles, la présentation portera sur : l’objectif, la méthodologie, les réussites et les obstacles rencontrés, les leçons apprises et les étapes suivantes.

Initiatives présentées :
• « Étude de la relation entre la communication proactive en matière de transfert de crédits, le taux de conversion des postulants et la persévérance des étudiants » : Recherche effectuée par l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario (UOIT) – Examine comment une évaluation temporaire de transfert de crédits au moment de l’offre d’entrée influence la propension d’un postulant à accepter une offre, ainsi que sa réussite scolaire par la suite à l’UOIT.
•  « Stratégie d’obtention des diplômes à l’éducation permanente » :  Projet des collèges Mohawk et Fanshawe – Vise à tirer parti de l’éducation permanente et du programme général en arts et science pour soutenir l’achèvement des diplômes postsecondaires pour ceux qui ont prématurément quitté l’école.
Présentatrice : Alana Wiens – CATON

À l’appui d’histoires racontées avec franchise, cette séance examinera trois projets de transfert importants dans des universités et collèges du Massachusetts et du Connecticut, où le transfert a été utilisé pour un recrutement ciblé, la reconversion, la persévérance des étudiants et un changement de culture institutionnelle. Dans ces études de cas, des programmes de transfert bien conçus, bâtis selon la perspective des étudiants, ont résolu des problèmes comme augmenter la diversité dans les programmes d’informatique, retenir des travailleurs d’âge mûr suite à la délocalisation d’usines et augmenter la persévérance et la réussite des étudiants chez des populations à risque élevé.

Dans chaque cas, amener le transfert et élaborer les systèmes pour le soutenir a eu un fort impact sur les établissements et la vie des étudiants. Les participants verront les leçons qui ont été apprises dans ces situations et comment elles peuvent aider les établissements à se servir stratégiquement du transfert pour aider les étudiants à réussir et atteindre leurs objectifs institutionnels.
Présentatrices : Jeannette Miron, Mary Wabano – Canadore College; Lana Ray – Minowewe Consulting; TBA – FNTI or Seven Generations

En septembre 2016, les universités et les établissements d’enseignement autochtone en Ontario ont reçu un sondage en ligne contenant 42 questions ouvertes et à choix multiple conçu pour fournir un aperçu complet des parcours d’enseignement autochtone en Ontario. En décembre 2016, des discussions de suivi eurent lieu avec douze répondants au sondage intéressés, puis un forum au printemps 2017, afin d’étudier les résultats du sondage et compiler un rapport final par des experts du domaine des programmes d’enseignement autochtone.

Cette séance examinera le processus et les résultats de l’étude, en se concentrant sur les connaissances qui ont été acquises, notamment l’exploration de résultats pragmatiques et les futurs domaines d’intérêt.
Déjeuner buffet pour tous les délégués inscrits
Présentateur : Alan Bourke, Jeremy Atkinson, Natalie Shearer, Lauren Soluk – Mohawk College

Les Écoles urbaines sont des pôles d’apprentissage de quartier qui offrent du rattrapage scolaire, des cours accrédités et gratuits et des ateliers pour les étudiants à risque et les jeunes vulnérables. Cette initiative est la première en Ontario à implanter une stratégie globale et inclusive, afin d’amener l’apprentissage collégial au niveau d’un pôle communautaire, visant ainsi à réduire les disparités éducatives associées à la pauvreté.

Par une combinaison de lectures et de discussions, cette séance présentera aux participants le principe directeur qui a façonné la conception initiale de l’École urbaine. On cernera les difficultés en cause lorsqu’on vise à apporter une réponse aux disparités éducatives, impliquant la communauté et se basant sur les faits. Au cours de la séance, on identifiera et on partagera ce qui a été appris dans la recherche du Collège Mohawk financé par le CATON, depuis le lancement de l’École urbaine, et potentiellement jusqu’aux prochaines étapes à suivre pour rendre l’éducation postsecondaire accessible à tous.
Présentatrices : Joan Martin Saarinen, Johanne Carbonneau, et Shelly Hosman – Northern College

Un étudiant peut changer d’établissement pour diverses raisons, allant de l’échec aux cours jusqu’aux finances. Les étudiants se demandent souvent en quoi leur décision d’effectuer un transfert pourrait régler les raisons sous-jacentes du transfert, les différences entre les programmes et s’ils recevront des crédits pour les cours qu’ils ont déjà pris. La faculté des sciences infirmières du Northern College a une longue histoire d’enseignement croisé de deux programmes, le baccalauréat (B.Sc.inf.) et la formation des infirmières en soins infirmiers auxiliaires. Le corps professoral est situé dans le même secteur et assiste à des rencontres hebdomadaires conjointes pour deux facultés. La faculté des sciences infirmières peut être impliquée dans l’élaboration et la révision des deux programmes, ainsi que dans les formulaires et les politiques connexes. Les professeurs ont une solide connaissance des exigences des deux programmes, des similarités et des différences dans ces catégories de soins infirmiers.

La présente séance explore la façon dont cette approche unique à l’égard de l’enseignement des soins infirmiers permet à la faculté des sciences infirmières du Northern College d’aider les étudiants à naviguer à travers le processus de transfert entre les programmes, rapidement et sans heurts.
Commencez votre expérience de la conférence par une séance structurée de réseautage pour vous vous aider à mieux connaître d’autres délégués passionnés par la mobilité étudiante et à en apprendre davantage de leur part.
Présentatrices : Nancy Noldy-MacLean et Heather Raikou – Georgian College

L’analyse des écarts entre les niveaux des titres de compétences est complexe. Les établissements ont des difficultés à déterminer quels résultats d’apprentissage ont été atteints dans un programme d’entrée, où se trouvent les écarts d’apprentissage et quels cours devraient être crédités. Les programmes d’analyse qualitative des données, tels que NVivo, permettent à l’usager de gérer les données à partir de nombreuses sources, d’explorer des thèmes, de trouver des modèles et de créer des rapports pertinents qui donnent des propriétés utiles au processus d’analyse des écarts de résultats d’apprentissage.

Cette séance présentera le Protocole de développement de parcours qualitatifs (QPDP), première application en son genre, utilisant NVivo pour créer des parcours de transfert, élaborés avec l’appui d’une recherche financée par le CATON. Les résultats d’apprentissage des cours ont été utilisés pour évaluer la force de ce protocole en examinant le transfert du diplôme vers le baccalauréat, prenant en considération l’ensemble de l’apprentissage ayant mené au diplôme au lieu du transfert par cours . Les participants discuteront des principes et des processus pour se servir du QPDP pour cartographier les résultats d’apprentissage des cours du diplôme vers le baccalauréat.
Présentateurs : Gavin Moodie, Jinli Yang, et Ruth Childs – University of Toronto

La présente séance fait rapport d’une analyse de données de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 sur le nombre de résidents de l’Ontario ayant diverses combinaisons de qualifications postsecondaires, par domaine d’études de leur qualification la plus élevée, niveau de compétence d’emploi, industrie, emploi et décile de revenu. L’étude se concentre sur les résultats des diplômés ayant un diplôme collégial ou un certificat de compétence professionnelle ou une combinaison d’un diplôme collégial et d’un certificat de compétence professionnelle avec une autre qualification de niveau postsecondaire. La séance présentera quelques comparaisons entre l’Ontario et d’autres provinces importantes.

Les participants découvriront les combinaisons de qualifications postsecondaires les plus fréquentes, vers quels métiers respectifs elles sont dirigées et les déciles de revenus des diplômés, ce qui pourrait fournir des indications sur des investissements potentiels de parcours.
Pause-santé et se rendre vers la séance plénière II
Présentateur : Professeur Martin Nakata – Pro-vice-chancelier, Australian Aboriginal and Torres Strait Islander Centre, James Cook University

Dans de nombreux pays, les programmes de justice sociale ont réussi à remonter les taux de participation des groupes minoritaires dans les études supérieures. Comme en Australie cependant, bien des pays ont eu des difficultés en ce qui concerne les taux de progression et d’obtention des diplômes des étudiants de ces groupes, et aucun d’entre nous ne dort très bien sachant qu’un grand nombre de ces étudiants rentrent chez eux sans diplôme et avec une dette étudiante. Comment permettre à des étudiants insuffisamment préparés à finir leur programme menant à un diplôme a été un enjeu éducatif de première importance. Dans ce discours d’introduction, le professeur Nakata partagera une étude de cas sur 5 ans d’une approche particulière à l’égard d’étudiants autochtones insuffisamment préparés, dans une université australienne, où leur taux de persévérance dépasse à présent la moyenne du secteur pour tous les étudiants aux études postsecondaires de 1er cycle.

Biographie : Le professeur Martin Nakata est un spécialiste internationalement reconnu qui a publié des livres – dans les domaines de l’apprentissage, de l’enseignement et de la recherche. Il a prononcé des discours et des présentations en plénière en PNG, en Malaisie, à Taïwan, en Afrique du Sud, en Norvège, en Écosse, en Grèce, en Islande, aux É.-U, au Pérou, en Nouvelle-Zélande et partout en Australie. Le professeur Nakata a travaillé dans le secteur de l’éducation aux autochtones australiens pendant plus de 36 ans, en remettant en question les façons de faire établies pour comprendre la situation et les possibilités actuelles des Australiens autochtones en matière d’éducation. Ses domaines de spécialisation ont été axés sur les programmes éducatifs dans les études supérieures, la préparation scolaire des étudiants autochtones, et les connaissances autochtones. En tant que l’un des plus grands chercheurs autochtones d’Australie, le professeur Nakata dirige le Centre des autochtones australiens et des peuples du détroit de Torres de l’Université James Cook (JCU), comme pro-vice chancelier. Le professeur Nakata a été l’un des premiers Anciens exceptionnels de JCU et le premier insulaire du détroit de Torres en Australie à obtenir un PhD. Avant JCU, le professeur Nakata a occupé la fonction de directeur de Nura Gili à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud. C’est un insulaire du détroit de Torres, l’un des premiers peuples d’Australie.
Se diriger vers les salles des séances en groupes
Présentateurs : Noah Morris, Emily Kelsey, ministère de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle (MESFP)

Depuis l’année scolaire 2017-2018, l’Ontario progresse avec la plus importante modernisation du RAFEO de son histoire pour s’assurer que l’aide financière aux étudiants est plus limpide et plus ciblée à l’égard des personnes ayant le plus grand besoin financier. Les participants en apprendront davantage sur cette transformation et comment elle affecte tous les types d’étudiants, afin qu’ils soient capables d’expliquer les changements à leurs clients et plus spécialement, de renseigner les groupes sous-représentés sur l’accessibilité financière au collège ou à l’université.

Cette séance décrira également le RAFEO selon la perspective d’un étudiant ayant effectué un transfert. Par exemple, comment est-ce que le transfert d’un programme à un autre ou d’un établissement à un autre affecte l’admissibilité, le processus d’application et le remboursement de la dette. La séance se terminera sur une discussion de groupe où les participants pourront se servir des connaissances acquises pour mieux comprendre les processus actuels du RAFEO et discuter de quelle façon le programme pourrait être amélioré pour les étudiants souhaitant changer de programme ou d’établissement.
Présentateurs : Réjeanne Dénommé – Collège Boréal, Julie Cross – Fanshawe College, Brenda Webb – Humber College, Vicki Grisim – Algonquin College, Sandy MacDonald – Sault College

Il y a une multitude d’obstacles à l’élaboration des parcours de transfert entre collèges d’un même programme d’études. Dans les programmes de soins aux enfants et aux jeunes, on trouve diverses méthodes d’exécution de programme, des offres de cours, des structures et des séquencements de cours uniques. Les participants à la présente séance apprendront comment une équipe de projet a manœuvré à travers tous ces obstacles en utilisant une analyse basée sur les résultats pour élaborer une entente de transfert inclusive et flexible. On partagera la méthodologie de ce projet financé par le CATON et le développement d’un document Web, constamment mis à jour qui en a résulté et qui améliore l’efficacité du processus de transfert.
Présentatrices : Christine Arnold – Memorial University of Newfoundland; Mary Wilson – Niagara College; Jean Bridge – Brock University; Mary Catharine Lennon – Commission d’évaluation de la qualité de l’éducation postsecondaire; Nicole Fallon – CATON

La présente séance donnera un aperçu des Résultats d’apprentissage pour le transfert — Projet de publication qui vise à faire un examen critique des fondements théoriques et conceptuels, des hypothèses et des implications à se servir des résultats d’apprentissage aux fins de transfert de crédits et de mobilité étudiante. Il y a un intérêt croissant dans l’usage des résultats d’apprentissage dans l’enseignement postsecondaire et des délibérations ont fait surface en ce qui concerne leur usage comme outils d’avancement pour le transfert de crédits. Voici une occasion idéale pour mener une évaluation des approches basées sur les résultats, en profondeur et à grande échelle.

Des chercheurs des États-Unis, d’Europe, notamment du Royaume-Uni, d’Australie et d’Afrique du Sud ont été invités à écrire une série d’articles identifiant les thèmes critiques et les occasions d’apprentissage provenant des approches basées sur les résultats dans le transfert de crédits, dans leur environnement respectif, aux fins d’apprentissage des politiques. Les participants découvriront les approches émergentes dans les administrations nationales et internationales, avec un examen polyvalent de leurs impacts potentiels dans le contexte unique de l’Ontario.

Travail connexe :
http://www.oncat.ca/files_docs/content/pdf/en/oncat_reports/ONCAT_Positon_Paper_on_Learning_Outcomes.pdf
Présentatrices : Rose Chan, Melinda Cheng, Sarah Fuchs, Rebecca Roibas et Alana Weins – CATON

Au cours de cette séance, dirigée par le personnel du CATON, nous partagerons les principaux constats provenant d’un sondage du CATON auprès des étudiants, de groupes de discussion et de l’audience du site web de ONTransfer.ca. Les participants découvriront ce que nos données révèlent sur la manière dont les étudiants naviguent sur ONTransfer.ca et à quoi ressemble leur expérience et leur perception en matière de transfert d’étudiant, ainsi que les tendances relatives à l’expérience des étudiants.
Join your ONCAT colleagues in the CATfé lounge at this networking reception to end the first day of the Conference.

Mardi 2 mai 2017

Ouverture du bureau d’inscription
Petit déjeuner pour tous les délégués
Présentateur : John Fink – Associé de recherche, Community College Research Center at Teachers College, Columbia University

Tandis que la majorité des étudiants des collèges communautaires aux États-Unis rapportent que leur objectif est d’obtenir au moins un baccalauréat, moins d’un étudiant sur cinq y arrivent dans les six années suivant leur entrée au collège communautaire. Basé sur le suivi des données nationales de National Student Clearinghouse (NSC) sur une cohorte entrant au collège communautaire, la séance mettra en relief la variation qui existe dans l’efficacité institutionnelle et à travers tout l’état, à aider les étudiants à effectuer un transfert et obtenir un baccalauréat, et abordera quelques-uns des obstacles auxquels ces étudiants font face.

Le Transfer Playbook, publié en mai 2016, renseigne sur les pratiques de paires d’établissements qui envoient et reçoivent des étudiants, et qui, à l’appui des données de NSC, ont été identifiées comme très efficaces pour aider les étudiants à effectuer un transfert et obtenir leur baccalauréat. Fondé sur des visites à plus d’une douzaine de ces établissements extrêmement efficaces, une discussion aura lieu à propos des conclusions provenant du Transfer Playbook.

Travail connexe :
http://ccrc.tc.columbia.edu/publications/transfer-playbook-essential-practices.html
Refreshments
Présentateurs  : Leesa Wheelahan – Professeure associée, Département du leadership, Enseignement supérieur et éducation aux adultes, Ontario Institut d’études pédagogiques, University of Toronto;
Cliff Adelman – Associé principal, Institute for Higher Education Policy;
Joanne Duklas – Consultante et chercheuse en enseignement supérieur, Duklas Cornerstone Consulting;
Justin Rami – Doyen associé, Enseignement et apprentissage, Institut de l’éducation, Dublin City University

Nos quatre experts du secteur de l’enseignement supérieur nous parleront des avancements en matière de transfert de crédits, dans l’optique des quatre branches de notre conférence. Les panélistes apporteront une perspective internationale à une discussion sur les points communs fondamentaux et les occasions de collaboration dans le domaine de la mobilité des étudiants.
Cliff Adelman (États-Unis) : la Cartographie de la mobilité – cartographier la mobilité et la circulation après l’inscription, en lien avec la théorie de la migration et les contextes comparatifs sur le plan international
Joanne Duklas (Canada) : les Directions et modèles émergents – nouvelles manières de remanier et de documenter les résultats scolaires et d’apprentissage
Justin Rami (Irlande, par vidéoconférence) : Les étudiants d’abord – ouvrir des parcours pour que tous les apprenants accèdent aux études supérieures
Leesa Wheelahan (Australie) : Miser sur le succès
Se diriger vers les salles des séances en groupes
Présentateurs : Qin Liu, Michael Skolnik et Leesa Wheelahan – University of Toronto

Le taux d’obtention d’un diplôme pour les étudiants au premier cycle dans les universités publiques en Ontario est d’environ 77 %.  Presque 15 % des étudiants collégiaux au baccalauréat en Ontario ont précédemment acquis une certaine expérience éducative à l’université, selon le Sondage sur la satisfaction des étudiants des collèges de 2015-2016. Pourquoi n’ont-ils pas terminé leurs études au baccalauréat dans ces universités? Qu’ont-ils considéré dans leur décision de choisir un collège pour finir leurs études menant à un baccalauréat? Cette séance apportera quelques éclaircissements à ces questions en s’appuyant sur des entrevues récentes effectuées auprès de cinq étudiants au baccalauréat, qui étudient dans quatre collèges en Ontario, chacun représentant un scénario particulier. Les participants prendront part à des discussions sur le rôle des programmes collégiaux de baccalauréat qui élargissent l’accès aux programmes de baccalauréat pour les étudiants en Ontario. On discutera également de stratégies pratiques, du point de vue de divers intervenants, visant à favoriser la réussite des étudiants à recevoir une éducation menant à un baccalauréat.
Présentateurs : Karen Robson – McMaster University; Robert Brown – Commission scolaire du district de Toronto

Un ensemble de données unique suivant 2006 étudiants de 9e année sur 8 années consécutives, a permis de découvrir des informations intéressantes au sujet des transitions d’étudiants du secondaire au collège ou à l’université; des parcours disparates pris en cours de route et comment ces parcours varient en fonction de caractéristiques individuelles. Les données incluent des données administratives provenant de la Commission scolaire du district de Toronto (TDSB), du Recensement des élèves de 2006 (qui comporte de l’information autodéclarée sur la race, les caractéristiques des parents et divers éléments attitudinaux) et cinq années de données sur les demandes d’admission au collège et à l’université.

La présente séance passera en revue les processus et les résultats de cette recherche financée par le CATON, considérée selon un cadre d’intersectionnalité qui inclut la race, la classe sociale, le genre, et le statut pour des besoins éducatifs spécifiques, devant être inextricablement liés à la réussite scolaire des jeunes. Les participants en sauront davantage sur les facteurs clés touchant la décision des étudiants à faire des études supérieures et les parcours choisis, incluant les modèles existants pour les changements de programmes ou d’établissements et l’obtention des diplômes.
Présentateurs : Jason Hawreliak – Brock University; Andrew Hogue – UOIT

The Game Education Matrix (GEM) est un outil en ligne qui permet aux collèges et aux universités de l’Ontario de comparer les programmes liés au jeu dans le but d’élaborer de nouveaux parcours de transfert. Les établissements participants démontrent l’importance, la spécialisation et la richesse de leurs programmes grâce à l’indentification des compétences et des résultats d’apprentissage. Ces renseignements favorisent un transfert plus facile pour les étudiants.

Cette séance expliquera comment la rétroaction d’anciens utilisateurs et de spécialistes du transfert a servi la phase beta du projet. Notamment, on a découvert que l’outil avait besoin d’être plus convivial, et que le corps enseignant et le personnel des admissions avait besoin de données fiables et lisibles qui simplifient les ententes d’articulation et les transferts d’étudiants. Les participants auront la possibilité d’interagir avec l’outil et également d’en apprendre plus sur le principe et le processus de développement de « l’assistant d’articulation » du GEM, qui utilise un algorithme pour potentiellement générer des programmes passerelles entre les établissements participants.
Présentateurs : David Porter – eCampus Ontario; Tracie Marsh-Fior – OntarioLearn

OntarioLearn, est un consortium de 24 collèges communautaires ontariens, qui fournit un enseignement en ligne de grande qualité, flexible, accessible de partout au Canada et de l’étranger, avec des options de sessions semestrielles et mensuelles. eCampusOntario offre un accès à de l’information sur tous les programmes de cours en ligne dispensés par les établissements d’enseignement postsecondaires ontariens.  À l’heure actuelle, la liste comprend plus de 15 000 cours et plus de 600 programmes, ainsi que de l’information sur les transferts de cours, ce qui aide les étudiants à prendre des décisions éclairées en matière d’éducation et de formation.

Ensemble, les deux organismes explorent de nouveaux parcours pour offrir des programmes techniques ou de métiers grâce à des stratégies d’apprentissage reposant sur la technologie. Des modèles de programmes, tels que ceux qui proposent des volets théoriques de formation en ligne pour des métiers seront abordés pour discuter de leurs avantages pour les étudiants, les employeurs et les établissements d’enseignement.
Présentateurs : Ursula McCloy, Victoria Baker, et Henry Decock – Seneca College

Le Collège Seneca a été le premier, et demeure l’un des rares collèges ontariens ayant un bureau attitré des diplômes et du transfert de crédits (DCTO). Le DCTO de Seneca offre plusieurs services pour aider les étudiants à poursuivre leur éducation à Seneca ou dans d’autres établissements, incluant des séances d’information, des rencontres-conseils et des activités sur le campus. La présente séance examinera les résultats d’une étude axée sur les étudiants qui ont utilisé les services conseils du DCTO, en particulier relativement aux parcours du collège vers l’université. Les étudiants qui sont entrés à Seneca entre 2007 et 2014 ont été suivis jusqu’à l’obtention de leur diplôme à l’aide d’un ensemble de données liées à la base de données d’inscription du DCTO. Les utilisateurs et les non utilisateurs du DCTO sont comparés en ce qui concerne leurs aspirations universitaires à l’entrée, la démographie, leur formation scolaire et leur rendement au collège. De plus, en faisant un lien avec le Sondage sur la satisfaction des diplômés (IR), les diplômés qui ont utilisé le DCTO de Seneca sont comparés selon les taux de transfert globaux, ainsi que sur leur expérience de transfert et leur choix de parcours. Les résultats seront discutés par rapport à leur implication concrète dans la prestation de services-conseil dans le cadre du transfert à Seneca ou ailleurs.
Déjeuner + Discours de clôture
Se diriger vers les salles des séances en groupes
Présentateurs :Emily Willson et Brenda Small – Confederation College; Joyce Helmer et Adam Hopkins – FNTI; Angelique Lemay – Sault College; David Marasco – Algoma University

Dans la foulée des Phases I et II, le « premier cycle » des partenaires (Université Trent, Institut technique des Premières nations, Collège Confederation), ont invité d’autres établissements à se joindre à leur processus de création et de soutien des Parcours pour les apprenants autochtones aux études postsecondaires en Ontario. Grâce à des partenariats et des collaborations comptant 11 établissements d’enseignement postsecondaire, ce projet visait à créer des possibilités pour accroître la mobilité des apprenants autochtones, renforcer les capacités de l’apprentissage des autochtones et soutenir les programmes d’études autochtones dans les établissements d’enseignement postsecondaires en Ontario. 

Au cours de cette séance, on passera en revue l’histoire du partenariat et le modèle de parcours utilisé dans les Phases I et II, les processus de transition du « Premier cercle »  au « Deuxième cercle » de partenariat, les parcours et les partenariats crées dans le « Deuxième cercle », les meilleures pratiques et les leçons apprises, ainsi que les étapes et les buts à venir pour ce travail.
Présentatrices : Tracie Howieson et Andrea Ditullio – Northern College

Comprendre la culture d’un établissement et la manière dont elle affecte la mobilité étudiante permet d’en savoir plus sur les processus institutionnels qui favorisent l’intégration et la durabilité du transfert de crédits. Une étude récente sur l’évaluation du coût du transfert de crédits dans les petits collèges pointe le système de valeur au sein de l’établissement comme indicateur déterminant sur réussite dans les initiatives de transfert de crédits et leur durabilité. L’étude comprenait dix petits établissements, collèges et universités, et elle était unique parce que la réponse et l’enthousiasme pour le sujet a dépassé les objectifs de données du projet.  

La séance permettra de définir à quoi ressemble une culture de la mobilité et le spectre qu’elle couvre, précisera les meilleures pratiques qui soutiennent une culture de la mobilité ou examinera les pratiques de plusieurs établissements pour fournir un aperçu sur les processus institutionnels et identifiera les défis pour créer et maintenir une culture de la mobilité.
Présentateurs : Alister Mathieson, Gina Antonacci, Judy Tavares, et Melinda Kao – Humber College; Susan Typert – Black Cat Advertising

Pour améliorer l’expérience des parcours pour étudiants, Humber a élaboré une approche à trois niveaux, afin de maximiser la reconnaissance des acquis dans tout le système. Cette approche comprend le marketing, la technologie et l’administration. D’un point de vue marketing, Humber s’assure que les étudiants potentiels ont une idée claire de tous les parcours qui leur sont disponibles, à partir du moment où ils présentent une demande, jusqu’à l’obtention du diplôme. Grâce à la technologie, l’établissement s’est engagé dans un projet de transfert de crédits qui automatisera le transfert de crédits pour faire en sorte que les étudiants obtiennent le maximum de crédits pour leur apprentissage antérieur. Sur le plan administratif, l’établissement garantit une intégrité académique en implantant des politiques et des procédures, ainsi qu’une coordination dans tout l’établissement. L’approche à trois niveaux représente une collaboration interinstitutionnelle axée sur l’accès et l’expérience améliorée des étudiants.   

Les participants découvriront le processus et la pratique relatifs à la coordination de ces projets dans un établissement de grande taille visant à offrir une expérience étudiante maximale.
Présentateurs : Sylvie Gauthier, Marina Prokopenko –  Statistique Canada;
Ross Finnie – Université d’Ottawa

Cette séance examine différents parcours étudiants et l’incidence qu’ils ont sur les résultats obtenus dans le marché du travail après les études, du point de vue de deux initiatives :

• Plateforme de couplage longitudinal en éducation (PCLE) de Statistique Canada) – présentation d’études pilotes à partir des données d’une université des Maritimes, liées dans le temps et à d’autres sources de données, examinant le revenu médian, la rétention dans la province d’études après l’obtention du diplôme et des indicateurs longitudinaux de la persévérance scolaire et de l’achèvement des programmes d’études postsecondaires.

• La recherche de l’Université d’Ottawa financée par le CATON « Incidence des parcours des étudiants sur les résultats obtenus sur le marché du travail : Évidence à partir des données administratives liées aux impôts » – présente une analyse des résultats des étudiants étant allés directement à l’université après le secondaire par rapport à ceux qui n’y sont pas allés directement, en se servant de données administratives liées aux impôts de cinq universités et collèges de l’Ontario.
Conference concludes